Le Portail des Savoirs traite de tout ce qui touche au « savoir », au sens large, produit en Bretagne occidentale, sous la forme de captations de conférences et d’entretiens, de diaporamas, d’articles et d’écrits …

Economie et développement

2ème trimestre 2015 : un taux de chômage élevé mais quelques signaux encourageants

Observatoire de l'économie du pays de Brest N°122

Au cours du deuxième semestre 2015, le taux de chômage dans la zone d’emploi de Brest a atteint 9,4 %. Même s’il est retombé à 9,2 % en décembre, la situation du marché de l’emploi reste difficile. 20 500 personnes sont inscrites dans la catégorie A de Pôle emploi en fin d’année. Cependant, des signaux laissent entrevoir une amélioration de la conjoncture économique dans les prochains mois : plus de créations d’entreprise, davantage d’investissements immobiliers des particuliers et une hausse de l’emploi intérimaire.

Support :

Licence :

Langue :

2ème trimestre 2015 : un taux de chômage élevé mais quelques signaux encourageants

Observatoire de l'économie du pays de Brest N°122

Au cours du deuxième semestre 2015, le taux de chômage dans la zone d’emploi de Brest a atteint 9,4 %. Même s’il est retombé à 9,2 % en décembre, la situation du marché de l’emploi reste difficile. 20 500 personnes sont inscrites dans la catégorie A de Pôle emploi en fin d’année. Cependant, des signaux laissent entrevoir une amélioration de la conjoncture économique dans les prochains mois : plus de créations d’entreprise, davantage d’investissements immobiliers des particuliers et une hausse de l’emploi intérimaire.

Support :

Licence :

Langue :

Stationnement : de nouvelles pratiques de mobilité

observatoire du tramway N°17
La réalisation du tramway de Brest a redistribué et diversifié l’offre de stationnement au cœur de l’agglomération. La redéfinition du réseau de transport collectif, la création d’une zone piétonne au centre-ville mais aussi le développement des zones bleues et la mise en place des parkings relais ont modifié les usages des automobilistes. En 2014, 12 500 places sur voiries ont été recensées, un nombre en baisse de 8,7 % par rapport à 2006. Pour autant, l’offre reste globalement suffisante puisque le taux d’occupation moyen à la journée ne dépasse pas les 69 % sur la zone enquêtée.

Support :

Licence :

Langue :

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Dans le pays de Brest, 27 ha de terrains sont artificialisés chaque année pour l’accueil d’activités économiques. Le marché des terrains «neufs» aménagés a connu un net ralentissement depuis 2009, en raison de la conjoncture économique et d’une offre foncière moins importante. Les opérations en renouvellement urbain représentent une superficie de 8 ha /an et offrent des opportunités d’implantation dans des espaces attractifs.

Support :

Licence :

Langue :

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Dans le pays de Brest, 27 ha de terrains sont artificialisés chaque année pour l’accueil d’activités économiques. Le marché des terrains «neufs» aménagés a connu un net ralentissement depuis 2009, en raison de la conjoncture économique et d’une offre foncière moins importante. Les opérations en renouvellement urbain représentent une superficie de 8 ha /an et offrent des opportunités d’implantation dans des espaces attractifs.

Support :

Licence :

Langue :

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Dans le pays de Brest, 27 ha de terrains sont artificialisés chaque année pour l’accueil d’activités économiques. Le marché des terrains «neufs» aménagés a connu un net ralentissement depuis 2009, en raison de la conjoncture économique et d’une offre foncière moins importante. Les opérations en renouvellement urbain représentent une superficie de 8 ha /an et offrent des opportunités d’implantation dans des espaces attractifs.

Support :

Licence :

Langue :

Tableau de bord conjoncturel du bassin de Brest N°6

Tableau de bord conjoncturel du bassin de Brest N°6

A la fin de l’année 2015, l’activité semble globalement se maintenir selon les chefs d’entreprises du bassin brestois. Signe encourageant, la part des dirigeants qui ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires, s’est réduit de 32 % en juin dernier à 27 %. Les effectifs des entreprises interrogées continuent d’être stable ; pour autant, les perspectives sont mesurées pour les 6 prochains mois.

Support :

Licence :

Langue :

L'économie numérique dans l'Espace Métropolitain Loire-Bretagne

L'économie numérique dans l'Espace Métropolitain Loire-Bretagne

Le numérique joue un rôle central dans l’économie française et ses impacts, déjà majeurs, devraient augmenter dans les années à venir. La croissance et la productivité de l’économie nationale, la compétitivité des entreprises, la diffusion des échanges et des savoirs sont autant d’enjeux pour la filière numérique. Les agences d’urbanisme d’Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire ont souhaité dresser un premier portrait de l’économie numérique à l’échelle du Pôle métropolitain Loire Bretagne (PMLB), en s’appuyant sur la labellisation French Tech des agglomérations.

Support :

Licence :

Langue :

Détérioration du marché du travail

Le marché du travail du pays de Brest N°33

Le tableau de bord trimestriel N°33 présente la situation du marché du travail au 30 septembre 2015. Au cours du troisième trimestre, le marché de l’emploi du Pays de Brest s’est dégradé à un niveau supérieur à la Bretagne ou à la France. Les chômeurs de longue durée sont les principaux touchés. De plus, l’augmentation du nombre de salariés privés en 2014 ne se confirme pas. Les difficultés du secteur industriel et celles persistantes de la construction, expliquent en grande partie la dégradation du marché du travail. Seuls éléments positifs, le nombre d’intérimaires a progressé en un an et le nombre d’embauches semblent repartir.

Support :

Licence :

Langue :

Premier semestre 2015 : une économie encore fragile

Premier semestre 2015 : une économie encore fragile

Le marché de l’emploi s’est détérioré au premier semestre 2015. Plusieurs indicateurs en témoignent : forte hausse de la demande d’emploi, baisse de la création d’entreprise, de l’emploi intérimaire ou de l’investissement dans l’immobilier d’entreprises. De plus, la hausse de l’emploi salarié privé en 2014 ne s’est pas confirmée. Les secteurs de l’industrie et de l’agriculture sont plus particulièrement en difficulté.
Les chefs d’entreprises sont cependant plus confiants et anticipent une hausse de leur chiffre d’affaires. Enfin la bonne fréquentation touristique a permis à l’hôtellerie et la restauration de recruter.

Support :

Licence :

Langue :

Pages

S'abonner à RSS - Economie et développement